Pour une sobriété numérique

D’après le nouveau rapport du « Shift » le développement des outils et des usages du numérique a une empreinte environnementale croissante.

Avec une augmentation des gaz à effet de serre et de la consommation d’énergie de 8% par an, l’essor actuel du numérique n’est pas soutenable.

En ajoutant toujours plus de fonctionnalités à leurs modèles, les constructeurs entrainent une consommation d’énergie plus importante pour extraire un assortiment de métaux très diversifié. Les durées de vie moyennes  des équipements sont estimées à 3 ans pour l’ordinateur portable et 2,5 pour le smartphone.

Le rapport insiste sur notre capacité individuelle et collective à interroger l’utilité sociale et économique de nos comportements d’achat et de consommation d’objets et de services numériques, et d’adapter nos comportements en conséquence. La sobriété numérique doit être adoptée comme un principe d’action si nous souhaitons participer à la transition énergétique.

Voici quelques pratiques qui pourront vous aider à diminuer l’impact de vos usages.