FAQ – Rénovation/Construction

Rénover sa maison en BBC : Comment ? Qu'est-ce que j'y gagne ?

3 lettres pour Bâtiment Basse Consommation : c’est un label qui date officiellement de 2007 mais qui concerne essentiellement la rénovation puisqu’aujourd’hui les bâtiments neufs sont soumis à la réglementation thermique 2012. Le label correspond à une consommation énergétique de 50 kWh/m².an dans le neuf et 80kWh/m².an.

Pour atteindre ce niveau de performance, plusieurs postes sont à prendre en compte :

  • isoler le bâtiment en traitant toutes les parois et une bonne étanchéité à l’air pour éviter toutes les fuites d’air et les déperditions de chaleur,
  • choisir des systèmes à très haut rendement pour la production d’énergie et les optimiser au maximum,
  • s’interroger sur les énergies renouvelables pour diminuer les besoins soit en chauffage, soit en eau chaude sanitaire, soit les deux !

Une rénovation BBC offre de multiples avantages :

  • elle permet de toucher les différentes aides financières, qu’elles soient nationales ou locales,
  • permet de diviser par deux ou trois les consommations d’énergie et donc de baisser considérablement les factures,
  • augmente la valeur verte du patrimoine et donc la valeur économique,
  • améliore le confort, en été comme en hiver.

En quelques clics, adoptez une approche financière, et évaluez rapidement l’intérêt d’une rénovation énergétique globale et performante ou dite BBC.

Qui peut m'aider dans mon projet de rénovation ?

Pour obtenir des conseils gratuits et indépendants de tout fournisseur d’énergie et de matériaux, contactez l’Espace INFO-ÉNERGIE de votre département. Ce service d’intérêt général est financé par l’ADEME, la Région, et les collectivités locales, pour apporter aux particuliers des conseils sur la rénovation énergétique.

Les conseillers pourront ainsi :

  • Vous aider pour élaborer un scénario de travaux de rénovation globale, ou par étape, tout en veillant à réduire significativement vos consommations d’énergie,
  • Comparer avec vous différents systèmes de production de chauffage et d’eau chaude sanitaire d’un point de vue technique, économique et environnemental, grâce notamment à notre outil en ligne Thermix.org,
  • Vous aider à évaluer le coût de ces travaux,
  • Évaluer les aides financières que vous pouvez obtenir, et surtout les démarches administratives à réaliser pour les obtenir.

Le conseiller peut également vous aider à vérifier la rentabilité économique d’une rénovation globale et performante, en tenant compte des économies d’énergie réalisées, 
des aides financières, de l’augmentation du prix de l’énergie et en tenant compte également de l’amélioration du confort et de la valorisation du patrimoine, avec l’outil en ligne Ecorenover.org.

Et enfin, le conseiller pourra vous orienter vers le bon interlocuteur en fonction de la spécificité de votre projet.

Comment choisir un artisan pour ses travaux de rénovation ?

Le choix des professionnels est primordial pour garantir un résultat performant !

Si vous entreprenez une rénovation globale, vous pouvez faire appel à un architecte, à un maître d’œuvre, un bureau d’étude ou encore à une entreprise générale du bâtiment. Autant de professionnels qui pourront vous aider à définir les travaux nécessaires. Ils prendront en charge les démarches administratives, le suivi du chantier et la coordination des travaux. Vous pouvez jouer ce rôle vous-même mais sachez qu’il faut avoir de solides compétences.

Si vous réalisez un seul poste de travaux, par exemple le changement des menuiseries ou l’isolation de la toiture, renseignez-vous au préalable sur les techniques de pose et sur les performances minimales à respecter afin de garantir le meilleur résultat et de pouvoir contrôler sur les devis et factures les performances énergétiques proposées.

Nous vous conseillons de réaliser au moins 3 devis par poste de travaux et de faire confiance au bouche à oreille.

Demandez-leur aussi leurs attestations d’assurance, responsabilité civile, biennale ou décennale.

Afin de bénéficier des aides financières nationales et locales, il est obligatoire de faire appel à un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) :

Vérifiez également sur les factures et devis que les performances énergétiques figurent bien. Pour finir, n’hésitez pas à demander aux entreprises leurs références, et de vérifier par vous-même sur les sites internet officiels.

Comment éviter les arnaques aux travaux de rénovation ?

Pour éviter de tomber dans les pièges de commerciaux peu scrupuleux qui cherchent à vous vendre des travaux pour faire des économies d’énergie chez vous, c’est-à-dire de l’isolation thermique ou un système de chauffage révolutionnaire, voici 2 conseils à retenir :

1. Prenez le temps de la réflexion

Ne signez pas un contrat sous la pression, l’insistance d’un commercial qui a l’air très sérieux et sincère et qui ne quittera pas votre domicile tant qu’il n’a pas obtenu votre signature en bas d’un contrat ! En règle générale, méfiez-vous des sociétés qui vous démarchent par téléphone pour obtenir un RDV chez vous.

2. Faites jouer la concurrence

Prenez votre temps pour signer un devis après avoir consulté d’autres professionnels disposant du label RGE, et avoir obtenu au moins 3 devis, sur lesquels doivent figurer les performances énergétiques proposées.

Et puis si toutefois vous avez signé, vous avez la possibilité de vous rétracter dans les 14 jours qui suivent.

Et n’oubliez pas, pour toute question technique, choix d’un artisan, ou avis sur une proposition commerciale, les conseillers de votre espace INFO-ÉNERGIE, membre du réseau FAIRE, le seul service public de la rénovation énergétique, sont à votre disposition gratuitement. Vous pouvez aussi leur signaler une société qui a de mauvaises pratiques commerciales ou directement contacter votre service local de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes.

Quel chauffage pour remplacer sa chaudière au fioul ?

Passer du fioul à un autre combustible pour sa chaudière est une opération qui a du sens d’un point de vue environnemental et économique, mais ce n’est pas toujours évident lorsqu’on habite dans une maison qui n’est pas raccordable au gaz de ville.

Deux solutions apparaissent principalement :

  • la chaudière bois granulés, une solution intéressante puisqu’elle apporte le même niveau de confort qu’une chaudière au fioul. Il faudra simplement avoir de l’espace pour pouvoir stocker ces granulés,
  • ou la Pompe à chaleur (PAC) air-eau ou eau-eau : système de compresseurs qui fonctionne à l’électricité et qui capte la chaleur emprisonnée dans le sol ou dans l’air pour la restituer sous forme de chaleur dans le réseau de radiateurs ou de plancher chauffant.

Des aides financières existent : le crédit d’impôt transition énergétique (30%) et les certificats d’économie d’énergie. Et pour les personnes aux revenus modestes d’autres aides en plus : des certificats d’économie d’énergie « coup de pouce » jusqu’à 3000€ ou des aides de l’ANAH dans le cadre d’un bouquet de travaux. Toutes les aides ici.

L’outil en ligne Thermix.org permet de comparer l’investissement initial, le coût du combustible et le coût d’entretien, et cela permet de voir quelle est la solution la plus avantageuse.

Avant de penser à remplacer son système de chauffage, il faudra isoler son habitation car chauffer une maison mal isolée revient à jeter l’argent par les fenêtres.

C'est quoi la RT 2012 ?

La réglementation thermique 2012 (RT 2012) définit les exigences relatives à la performance énergétique des bâtiments neufs, des extensions et surélévations de bâtiments existants. Après la RT 2005, cette nouvelle réglementation thermique élaborée dans le cadre du Grenelle de l’environnement a pour objectif de réduire la consommation énergétique des bâtiments. Elle est applicable à tous les permis de construire déposés depuis le 1er janvier 2013 pour la construction de bâtiments neufs. Attention, la réglementation thermique applicables aux bâtiments existants est différente de la RT 2012.

Consultez notre fiche qui traite de ce sujet : Construire un logement en respectant la RT 2012

Quelles sont les règles à respecter en cas d'extension ?

Les règles à appliquer en cas d’extension :

  • En dessous de 50 m², c’est la RT élément par élément qui s’applique (de 2007),
  • De 50 m² à 100 m², elle devra respecter la RT 2012 mais uniquement l’exigence sur le Bbio, le taux minimum de surfaces vitrées, la proportion minimum d’ouvrants et disposer d’un système de régulation du chauffage,
  • Au-dessus de 100 m², c’est la RT 2012 qui s’applique, mais toujours uniquement sur la partie extension et non sur la partie rénovée.

Pour en savoir plus :
http://www.rt-batiment.fr/fileadmin/documents/RT2012/fiches_applications/2015-01-08_Fiche%20application%20extension%20b%C3%A2timent.pdf

Qui contacter en cas de litiges ?

En cas de problème rencontré avec une entreprise de travaux, contactez la :

Direction Départementale de la Protection des Populations du Rhône (DDPP)
245 rue Garibaldi – 69422 LYON CEDEX 03
Téléphone : 04 72 61 37 00 – Télécopie : 04 72 61 37 24 – Mail :

  • Accueil du public : de 9h à 12h et de 14h à 16h
  • Accueil téléphonique : du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 14h à 17h
  • Accueil spécialisé des consommateurs (litiges de consommation) : Mardi de 9h à 12h et jeudi de 14h à 16h

La DDPP est la représentation locale de la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes). Pour davantage d’informations au sujet de leurs missions, vous pouvez consulter la page de présentation du service.