Actualité

Comment surfer durable ?

7 mai 2015

Que deviendrions-nous aujourd’hui sans internet ? La plupart de notre temps personnel et professionnel est désormais accompagné par internet, sur de multiples supports : smartphone, tablette, ordinateur... et désormais montres connectées.

De plus en plus d’études nous montrent que ces nouveaux usages ne sont pas sans conséquences sur nos consommations d’énergie. On s’en doutait, mais on préférait fermer les yeux et continuer à surfer tranquille ! Après tout, le net c’est aussi la dématérialisation : moins de déplacements grâce aux conférences en ligne, et surtout moins de papier et donc pleins d’arbres sauvés, non ?

Pas faux, mais internet aujourd’hui c’est aussi cet énorme « cloud » : toutes ces données que l’on ne voit pas et auquel on a accès si facilement, en permanence, rassemblées dans d’immenses data centers. Et vous vous en doutez, ces data centers ne tournent pas au jus de pissenlit. Ajoutons les millions de kilomètres de câbles et quelques satellites et nous obtenons une consommation mondiale d’électricité liée à l’internet qui représente 3 fois celle de la France en 2013.

Aujourd’hui, internet et les technologies de l’information et communication (TIC) représentent 2% des émissions mondiales de CO2 (soit autant que l’aviation) pour 3 milliards d’utilisateurs (42% de la population mondiale). Et ce nombre ne fait qu’augmenter.

Chaque seconde, ce sont ainsi près de 100 000 recherches Google, 43 000 vidéos visionnées sur Youtube, 11 500 statuts Facebook mis à jour, 3,4 millions de mails et... 29 000 Gigaoctects d’informations publiées sur le net - soit les 5 saisons de « Breaking Bad » téléchargées 1 000 fois. Oui, on a bien dit chaque « seconde ».

Bonne nouvelle, les géants du web - Google, Apple et Facebook - se sont engagés à se tourner vers 100% d’énergies renouvelables et font des efforts réels en ce sens. Amazon Web Services (AWS), et Twitter sont en revanche très à la traîne...

Alors que faire, à notre échelle d’internautes lambda, pour surfer durable ?
Voici 5 trucs pour limiter votre consommation d’énergie en surfant sur le net :

  • Faites attention au nombre et au poids des pièces-jointes envoyées. Si ces pièces jointes sont disponibles sur le net, ayez le réflexe du lien web !
  • Enregistrez les adresses url des sites web que vous utilisez le plus dans les Favoris de votre navigateur pour éviter de relancer une recherche Google inutile à chaque fois
  • Ne gardez pas 10 ans de mails... au cas où vous décideriez de réaliser une anthologie de vos correspondances, voire une étude historique comparée des newsletters et promotions que vous ne consultez jamais ! Alors on trie !
  • Utilisez un logiciel de messagerie et paramétrez-le pour que les messages soient uniquement stockés sur votre ordinateur.
  • Remplacez Google par un moteur de recherche plus « écologique » : o Ecosia, qui reverse 80% de ses revenus liés à la publicité à la plantation d’arbres (déjà 1.5 Millions $ de récoltés, et il n’y a pas l’air d’y avoir plus de pub que sur Google...) : https://www.ecosia.org o Ecogine, qui reverse la totalité de ses bénéfices à des associations environnementales : http://www.ecogine.org o Ecosearch , idem, en version anglosaxonne, et avec un look très proche de google : http://www.ecosearch.org

Article écrit dans le cadre du projet européen SMERGY

SMERGY c’est quoi ? Ça vient de « SMART » et « ENERGY », où énergie intelligente en français !!

SMERGY est une campagne cofinancée par la Commission Européenne qui se déclinera en Allemagne, Autriche, Pays Bas, Belgique, France, Suède et Danemark et ceci jusqu’en août 2016. Elle vise les jeunes (18 – 30 ans) qui rencontrent non pas leur premier amour, mais leur première facture d’électricité, de chauffage... en tant que locataire, colocataire ou même propriétaire.

En France, cette campagne de sensibilisation est organisée par l’Agence Locale de l’Energie de l’agglomération lyonnaise, association loi 1901, qui fait la promotion depuis 2001 des économies d’énergie et des énergies renouvelables.

Références et notes de ce dossier :

Autres actualités du moment

Aides financières à la rénovation de la Métropole de Lyon : ce qui change au 1er juin 2018

La Métropole de Lyon a voté une délibération le 27 avril 2018 qui prévoit une évolution des aides ECORÉNO’V. Concernant les maisons individuelles, les (...)

Gardez votre logement frais en été !

Pour qu’une habitation reste confortable en été sans installation de système de climatisation, 4 facteurs clés sont à prendre en compte. L’isolation (...)

Nouvel outil web : Évaluer mon devis photovoltaïque

Vous avez été démarché par un installateur de panneaux solaires et souhaitez vérifier les hypothèses économiques de l’offre ? Vous ne savez pas comment (...)

Toutes les actus...